Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/03/2008

ZYGAENA huile sur toile 146 x 114

19be12b3fcc3600e6170894e08f49ea8.jpg


C'est la toile que je vais présenter au Réalités Nouvelles, mais pour répondre au message de Ginette dans la note qui suit, tu pourras voir " Jasius" à l'expo d'Agde en Mai

JASIUS huile sur toile 146 x 114

9dd13b554f00806d24b66c8f21e3fa74.jpg

Invitée à exposer au salon des Realités Nouvelles à PARIS
je propose d'envoyer des invitations gratuites aux personnes susceptibles de se trouver à Paris à la date du salon.

Le salon est ouvert tous les jours du 13 au 20 AVRIL 2008 de 11h à 19h30.

Le VERNISSAGE a lieu le Samedi 12 AVRIL de 17h à 22 h.

Je serai présente au vernissage cette année.

Le Samed 19 AVRIL à 17h00 aura lieu un débat:

" Abstraction aujourd'hui ?... Singularité (s) des Réalités Nouvelles."

Et si vous aimez la peinture, allez faire un tour sur le beau site de Realités Nouvelles qui présente des artistes aux tendances abstraites.

www.realitesnouvelles.org

23/03/2008

autre coin d'atelier

8f465bd0c2a5e75716f235b14c6199b3.jpg

Pour répondre à Michel et à Marie.

Voiçi un autre coin de mon atelier qui ne fait que 25 m2, je ne fais qu'y travailler, j'ai un autre lieu pour stocker mes toiles terminées.
Evidemment ce n'est pas un salon, il est situé dans une petite dépendance du jardin.
Je démarre quelquefois les toiles directement sur le mur, ce qui entrainent des coulures , c'est la raison pour laquelle le sol est sali.
Comme je peins à l'huile, et que j'ai besoin de séchage intermédiaire , je travaille plusieurs toiles à la fois mais toujours sur le même thème, et de temps en temps je fais un grand ménage pour mettre de l'ordre, plus dans ma tête que dans l'atelier, pour cela tu as raison Michel.
Mais la création est étrange, certains artistes ont besoin d'ordre et d'autres de foutoir ( voir foto de l'atelier de Francis Bacon...qui était une véritable poubelle éclairé par une ampoule...et pourtant ses peintures sont super-clean ! )
Par contre, pour d'autres l'atelier est un laboratoire.
Tout dépend de la façon dont on peint.
On enfante comme on peut, tout cela n'a pas d'importance, seul compte le résultat.
Pour les pinceaux, Michel a raison, il vaut mieux qu'ils soient propres , mais que de trouvailles inattendues on peut faire avec des pinceaux déjà imprégnés d'un autre ton ( mais il est vrai que cela est valable surtout si on peint à l'huile ). J'ai lu quelquepart que Soutine ne lavait jamais ses pinceaux pendant le travail sur un tableau, il les jetait aprés usage...
Pour résumer, chacun a sa façon d'aborder la création.
Certains artistes ont dans la tête le tableau terminé avant de le commençer sur la toile.
D'autres, comme moi, fonctionnent avec les supports et établissent un dialogue.
Que je peigne figuratif ou abstrait, je ne dessine jamais avant de commençer le tableau, je peins directement.
Je cherche le tableau et c'est quelquefois lui qui me trouve.

22/03/2008

Un coin de mon atelier

3476005b915c52a2ee134d8d7cca8c93.jpg

Mon compagnon dit que c'est mon " nid de sorcière"...

14/03/2008

Le chat qui passe /huile sur toile 116 x 81

fa9030f7e030e4e911eb458c7a06d67e.jpg


De la série " Les Chats " 1992.

Le chat passe dans l'atelier
Silencieusement
A pattes furtives
Il ne veut pas me déranger
Il sait...

07/03/2008

Le déjeuner sur Mars / huile sur toile 1992 / 130 x 97

2113749c32266ef9e39b6dffcb769f44.jpg


Une histoire de déjeuner dans les années 1990, en imaginant que le pic nic avait lieu sur la planète Mars .
Il parait que là bas la nature n'est pas aussi luxuriante, mais moi, je l'avais imaginée ainsi.

03/03/2008

huile sur toile 27 x 22

e618ad151b3e455967f911808b63bf96.jpg

De la couleur toujours...

10:21 Publié dans arts plastiques | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : follana, couleur | |  Facebook |

01/03/2008

Sans titre huile sur bois 30 x 30

a5fc94e3f10e30536fb85cf0457d757e.jpg

Naitre avec le printemps, mourir avec les roses,
Sur l'aile du zéphir nager dans un ciel pur,
Balançé sur le sein des fleurs à peine écloses,
S'enivrer de parfums, de lumières et d'azur,
Secouant , jeune encor, la poudre de ses ailes,
S'envoler comme un souffle aux voûtes éternelles
Voilà du papillon le destin enchanté!
Il ressemble au désir, qui jamais ne se pose,
Et sans se satisfaire, effleurant toute chose,
Retourne enfin au ciel chercher la volupté!



PS: Papillon, billet doux plié cherche adresse de fleurs...

PS: aujourd'hui, grâce a internet, j'ai découvert un Manuel FOLLANA, musicien et poète qui vit à Marseille.